Des mots, une histoire

Sur une proposition d’écriture d’Olivia

Mots récoltés : flou – caractère – tendresse – burn-out – lâcher – cloche – enguirlander

Quand on demandait à ses proches ce qui lui était arrivé :

– Sa mère donnait une explication très floue, des larmes roulant sur ses joues…

– Son père marmonnait dans sa barbe que de toute manière, il n’avait jamais eu de caractère…

– Son frère, gêné, parlait d’un terrible burn-out…

– Son fils le traitait de pauvre cloche, de la colère plein la voix.

Lui, il vous aurait simplement dit que ce n’était pas la peine de l’enguirlander, que rien n’y faisait, pas même la tendresse prodiguée par son épouse. Sa souffrance était telle, qu’il lui avait fallu y mettre un terme. Il avait juste eu un besoin impérieux de lâcher-prise et il n’avait trouvé que cette issue fatale, se laisser happer par le 886257 qui passait exactement à 06h38 à proximité du village…

14 réflexions sur “Des mots, une histoire

  1. Pingback: Ce Noël-ci… – Olivia Billington

  2. Beau texte court et respectueux de l’acte tragique. Ce texte conte l’instant qui pousse à en finir, cet instant fugace que chacun dans l’entourage comprend à sa façon.
    (On en oublie totalement les mots imposés )

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s