projet [52-2021] semaine 37 – Carnet de notes

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

Mon carnet de notes, ce serait plutôt mon carnet de croquis, de dessins et d’aquarelles. Un tas d’idées plus ou moins saugrenues qui naissent dans ma tête et qui terminent couchées sur le papier…

Les plumes 21/10

Petit jeu d’écriture proposé par Emilie Berd.

Le thème proposé pour la collecte de mots est le suivant : Caravane

Les mots sont donc les suivants : Chien – Musique – Pliant – Découverte – Camper – Repasser – dormir – Nature – Soleil – Route – Nomade – Liberté – Feu – Forain – Froid

**********************************************************************

Comme tous les lundis, c’était le marché à Louhans. Et, alors que le soleil déclinait, les camelots et les forains évacuaient la place. J’étais déjà passée et repassée plusieurs fois devant les déchets entassés, mais c’est en pliant mes cartons que je fis la découverte de ma vie.

Il était là, à peine plus grand que mes deux mains réunies, entrain de dormir en boule, une vieille ficelle autour du coup, frissonnant de froid. Quelqu’un l’avait manifestement abandonné là, au milieu des invendus et des végétaux abîmés.

De nature empathique, je ne pouvais décemment laisser ce jeune chien livré à une mort certaine. Délicatement, je l’enveloppais dans mon pull, le portant comme un précieux trésor. J’avais le feu aux joues tant je me sentais excitée par ma trouvaille.

J’entendais déjà la musique qu’on allait me jouer une fois rentrée à la maison, mais peu importe, j’étais comme habitée par un élan de liberté et rien ni personne n’allait me faire regretter mon geste.

Six ans ont passé et quand je vois Nomade camper là fièrement devant moi aujourd’hui, je n’ai aucun regret d’avoir croisé sa route et de l’avoir adopté !

projet 52-2021] semaine 34 – Panneau indicateur

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

Autour du village perdu, tu trouves des chemins de randonnées pédestres, mais aussi de nombreuses pistes pour VTT. Ce petit panneau que je croise souvent, est la balise la plus courante qui signifie que je suis sur un circuit local. Tu peux trouver les mêmes petits triangles en rouge (circuit supérieur à 80 km ou Grande traversée VTT) et en marron (circuit qui emprunte un parc Naturel Régional) ! Le numéro sert a indiquer le circuit emprunté. Sa couleur (vert, bleu, rouge, noir) varie également avec la difficulté du parcours ! Le rouge signifie : réservé aux VTTistes entrainés ! Tu m’étonnes ! Ici tout n’est que côtes et descentes plutôt techniques.

Pour ma pomme, je préfère chausser mes chaussures de rando que grimper sur un vélo… Newton également !

Y en faut pour tous les goûts !

Un tag abécédaire… Ça vous dit ?

Si ça inspire certains d’entre vous… Si vous avez un peu de temps devant vous… Lancez-vous !

C’est parti !

A, comme Amour pardi ! C’est calme plat depuis bien longtemps, même si je ne désespère pas de trouver un jour l’âme sœur ! J’ai besoin d’amour pour me sentir équilibrée de l’intérieur.

B, comme Bigoudis. Je me souviens quand j’étais enfant, de ma mère qui se collait ça sur la tête, en général le samedi soir, sans doute le seul soir qu’elle s’octroyait pour prendre soin d’elle tranquillement. Elle enroulait savamment chaque mèche autour d’un rouleau qui me faisait penser à des hérissons, qu’elle poignardait d’une aiguille en plastique pour que tout reste en place durant la nuit. Moi, j’observais du coin de l’œil, pensant intérieurement que j’avais de la chance d’avoir de jolies boucles naturelles, ce qui m’éviterait ce genre de cérémonial.

C, comme Coquelicot. J’aime cette fleur pour sa fragilité. Tu ne peux pas la cueillir sous peine d’une mort accélérée… Du coup, je la photographie et elle devient immortelle !

D, comme Dimanche. Pendant des années lumières, j’ai détesté ce jour. Petite, c’était synonyme de se lever tôt pour aller à la messe de 8h (l’horaire matinal arrangeait ma mère, d’autant qu’elle durait moins longtemps que celle de 10 h), plus tard, c’était la prise de conscience que le week-end avait une fin, surtout quand en plus il fallait partir pour l’internat soit le dimanche soir, soit trop tôt le lundi matin… Aujourd’hui, il m’agace moins, quoique !

E, comme Edith. C’est le prénom de ma fille. Son père et moi avions gardé le souvenir d’une nana à forte personnalité qui portait ce prénom, on a pas hésité… Elle le porte bien !

F, comme Famille. Pour moi, Famille rime avec complexité, difficultés relationnelles, amour, colère, mort, rassemblement, explosion… N’empêche qu’hier encore, je suis allée déjeuner avec mes grandes sœurs et on a bien rigolé !

G, comme Garçon. Des garçons ? J’en ai 2. Ils m’ont donné du fil à retordre quand ils sont entrés dans l’adolescence… Il a fallu des années pour que les choses se posent et redeviennent sereine. Ça fait bien 8 ans qu’ils ne perturbent plus mon sommeil ! L’amour fait mal parfois…

H, comme Arthur H. Je vous fais écouter une de mes chansons préférées

I, comme Imbécile heureux. « L’optimiste est un imbécile heureux. Le pessimiste, un imbécile malheureux. Vous pouvez très bien vous les représenter sous les traits de Laurel et Hardy. »

Georges Bernanos

J, comme Jardin. J’habite à la campagne dans mon village perdu et je n’ai pas de jardin. C’est un regret, mais c’est ainsi, on ne peut pas tout avoir et cette maison a su faire vibrer mon cœur ! C’est elle qui m’a choisie ! Mais j’ai tout de même 2 jolies terrasses et une courette avec plein de fleurs !

K, comme la 1ère lettre de mon nom de famille ! Si si ! Je m’appelle Marlabis K !

L, comme Liberté. Aucune allusion avec tout ce qui tourne autour du covid… Mais plutôt une pensée pour le peuple Afghan et tous les individus qui vivent ces situations insupportables et inhumaines…

M, comme Manger. Juste parce que c’est l’heure de préparer mon repas. Ce midi, merlan en papillote et galette de légume du soleil ! Juste de l’écrire, ça me donne faim… J’y vais et je reviens !

N, comme une évidence Newton

O, comme Octobre, mon mois de naissance, je suis scorpion. J’ai lu que le scorpion pouvait être entier, passionné, parfois difficile à vivre… Mince alors !

P, comme Paris. Depuis que ma fille habite à 30 km au sud de Paris, je n’y mets plus les pieds. Alors qu’avant covid j’y allais deux voir 3 fois dans l’année. Aujourd’hui, si je rends visite à ma fille, c’est pour la voir elle et sa famille et je n’imagine pas aller à Paris pour une journée expo ou safari photos sans aller chez ma fille. Du coup, j’y vais plus ! Paris intra-muros, je m’y rends en train, chez ma fille, en auto. C’est compliqué dans ma tête tout ça !

Q, comme Q, lettre que j’essaie de caser quand je joue au scrabble… QI, COQ, FAQ, QAT, QUI, QUE, QUI…

R, comme Rikiki, Ratafia, Rafistoler, Ratiboiser juste parce que j’aime bien leur sonorité.

S, comme Serpent. Figurez vous qu’hier, durant notre balade, nous avons fait une étrange rencontre… Au départ, j’avais juste remarqué cette tête qui sortait de l’herbe coupée. Sur le coup, j’ai pensé à un lézard… Le temps de dégainer mon téléphone….

En fait, c’était une couleuvre. Vous ne lui voyez que les fesses !

T, comme Téléphone. Ca, c’est une sacrée invention quand même. Ma génération a vécu sans, puis a connu les téléphones gris à cadrant, puis les beiges à touches, au fil du temps, il est devenu sans fils, puis portable et de plus en plus petit et de plus en plus plat. Sans lui, j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose. Je téléphone un peu, j’envoie des sms nettement plus et j’utilise la visio ( ça c’est le top), l’internet à portée de mains, c’est génial et l’appareil photo intégré, une aubaine !!!

U, comme U. Il existe 1350 mots débutant par U me dit mon téléphone et je n’arrive pas à m’arrêter sur l’un d’eux… Ukulélé ? Je vous le fais en douceur…

V, comme Vacances. Je suis en train de grignoter ma 3ème semaine de congés d’été, celle qui sert à bricoler, se détendre et glander à la fois. Hier, j’ai rebouché 2 trous sur 4 avec un mortier à la chaux et des pierres. Il en reste 2, parce que je n’ai plus assez de pierres. Alors cet après midi, je vais aller en glaner dans les vignes. Il me reste une gouttière à poser et une planche à peindre et à fixer pour enjoliver un côté de mur…

W, comme The Walking dead. Cet été, j’ai visionné toute la série sur NF, c’est gore, mais je suis addict et j’attends avec impatience la 11ème et dernière saison sortie il y a quelques jours.

X, comme né sous X . Je trouve ça terrible, tant pour la maman qui met au monde que pour l’enfant qui ne sait pas qui il est. Ça laisse des traces à vie. C’est détestable.

Y, comme Yalta. C’était feu ma minette, récupérée à la SPA. Un amour de chat !

Z, comme Zazie. J’aime bien cette chanteuse, j’aime bien ses textes, j’aime bien le personnage qu’elle nous laisse à voir… Cette chanson m’a particulièrement accompagnée à un moment délicat de mon existence.

Les cloches sonnent 14h, il faut que j’y aille, j’ai des pierres à ramasser !

Et continuez à prendre soin de vous hein !