Les Plumes chez Emilie

Petit jeu d’écriture proposé par Emilie Berd.

Le thème proposé pour la collecte de mots est le suivant : Séparation

Voici les mots : Accompagner – Divorcer – Cloisonner – Maîtrise – Milieu – Enfant – Oubli – Rivière – Canalisation – Barrière – Distance – Liens – Rompre – Sourire – partager – Ornithorynque – Frontière – Filer – Femme.

************

« Je me souviens… »

Il est de ces souvenirs qui ne s’oublient pas. De ces souvenirs qui flottent sur la frontière entre l’enfant et la femme que j’allais devenir.

Je me souviens encore de ce sourire que tu voulais toujours maîtriser, mais qui ne m’échappait pas, de ce plaisir de partager avec toi ces après-midi d’été au bord de la rivière. Je me souviens de ce premier baiser volé, alors que tu m’accompagnais sur le chemin du retour, de cette barrière qui semblait vouloir garder cette distance réglementaire entre nos corps affamés. Je me souviens avoir filé, le cœur battant, trébuchant sur une canalisation apparente sur le chemin, juste après que nous ayons fait l’amour. Notre première fois qui signifiait pour moi, que rien ne pourrait rompre le charme qui avait opéré. Même au milieu de nulle part, je pensais que tu serais toujours à mes côtés.

Pourtant, au fil du temps, les années nous ont cloisonnés chacun de notre côté, les liens se sont effilochés et nous avons malheureusement divorcé.

*Pas de place pour Ornithorynque.

[projet 52-2021] semaine 14 – Poésie

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

Cette semaine j’ai visionné un soir, le film de Nils Tavernier « L’incroyable histoire du Facteur Cheval » avec un très très grand plaisir… J’aime beaucoup ce lieu rempli de poésie… J’ai tellement de photos que j’ai eu du mal à choisir…

Alors c’est celle-ci, en toute simplicité !

[projet 52-2021] semaine 13 – Oeufs

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

Des œufs peints « Pinsanki », venus tout droit de chez ma grand-mère Tekla. Ceux là sont en bois, mais traditionnellement, quand j’étais enfant, nous peignons sur des œufs cuits à dur le Vendredi Saint et bénis le samedi matin. Ma grand-mère utilisait de la betterave pour leur donner une base rosée, des décoctions de pelures d’oignons pour le marron ou d’épinards pour le vert. Je sais aussi, qu’elle utilisait de la cire pour dessiner, une sorte de technique de batik. Nous, nous prenions nos gouaches…

Pour la minute culturelle, c’est par ici ! Les traditions de Pâques chez les Polonais

Évidemment j’ai continué cette tradition avec mes enfants… Et j’espère qu’ils continueront à le faire avec les leurs ! Tom a eu 1 an hier et avec cette covid, je n’ai pu lui souhaiter son anniversaire que par vidéo et colis interposé… C’est ainsi…

Joyeuses Pâques à vous tous !

Joyeuses Pâques !