Les Plumes 5.20

Atelier d’écriture proposé par : Emilie Bert

D’après une collecte de mots sur le thème « Abri » : Sécurité – Jardin – créativité – Nichoir – Cocooner – Kot (mot facultatif car Belge) – protéger – Courir – Claquemurer – Cabane – Pensée – Bras – Bon –

Le refuge

Quand ses pensées allaient trop loin, quand sa créativité ne suffisait plus à l’apaiser, quand elle ne se sentait plus assez en sécurité, elle partait se protéger dans la cabane en bois, accrochée au vieux chêne. On la voyait courir en chemise à travers le jardin, pour se claquemurer durant des heures en haut de l’arbre. Rien ni personne d’autre que ce lieu n’arrivait à la calmer.

Quand enfin, elle se décidait à refaire surface, il s’était bien passé deux bons jours. Sa chevelure était emmêlée, ses joues griffées et salies, son regard vide et on pouvait voir des scarifications le long de ses cuisses.

Ma mère pouvait alors la prendre entre ses bras, la cocooner en lui donnant un bain chaud et lui préparant des mets sucrés. Le médecin venait à son chevet et on nous demandait de faire le plus grand silence.

Dès la construction de cet abri, j’avais compris que mon père avait pensé à un refuge pour elle, un lieu où elle pourrait atténuer ses souffrances durant ses terribles crises.

25 réflexions sur “Les Plumes 5.20

  1. L’histoire est terrible mais c’est beau cette cabane refuge installée par un papa plein d’amour.
    Dans toutes les situations difficiles, il y a toujours de petites lucarnes de lumière qui nous permettent de nous ressourcer. Beau texte Marla 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: LES TEXTES DES PLUMES CHEZ EMILIE 5.20 | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

  3. Tout le monde devrait avoir droit à une petite cabane où pouvoir cacher, crier sa douleur mais aussi, pourquoi pas, rire de de bonheur. Il est possible que certaines de ces cabanes soient faites autrement qu’avec du bois. Les bras de son amoureux, de ses parents, de ses enfants. Une cabane toute douce. Superbe texte. J’ai exercé pendant quelques années la fonction d’éducatrice, je crois comprendre de quoi tu parles. Bisous

    Aimé par 1 personne

      • Hélas…
        Tu as plutôt l’inspiration d’histoires tristes ? 😉
        Ca doit pouvoir se guérir, hein 😉
        Il suffit juste de voir autrement, comme j’essaie de le faire avec mon Corona-journal, suite aux conseils d’André et d’autres 😆
        Mais, Marla, j’aime beaucoup ton écriture, tristounette ou pas 😉
        e-bisous

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s