[projet 52-2020] semaine 48 – Partage

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

Au détour de ses balades, mon père, un homme de la campagne, trouvait parfois des animaux sauvages morts. Ils faisait fi de la loi et déposait ses trouvailles chez un taxidermiste pour les faire empailler. Je me souviens de ma mère qui levait les yeux aux ciels devant les « trésors » rapportés. Elle savait qu’une nouvelle bête morte allait prendre place sur un mur de la maison… Berk, berk, berk…

Au décès de mon père, ma mère n’était déjà plus de ce monde, il nous a fallu, mes sœurs et moi vider entièrement leur appartement. Mais que faire de ces animaux naturalisés ?

Au total, 7 bestioles et 7 petits enfants… Ils avaient lors d’une soirée peut-être un peu arrosée, émis l’idée de se partager le trophée de leur papi…

Selon eux, ça faisait trop kitch !

Ce Noël là, un tirage au sort a permis une distribution aléatoire…

31 réflexions sur “

  1. Hello Marla
    Alors là, avec ton Projet, tu ne risques pas d’être copiée 😆
    Les gamins ont parfois de drôles d’idées 😆
    Je suis comme ta Mum, j’aime pas les bêtes empaillées. Mais par amour, elle a laissé faire, c’est beau l’Amour 😉
    Bon we
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Heuuuu, je ne suis pas certaine que ce soit une histoire d’amour… Mon père avait l’autorité et ma mère ne mouftait pas 😦
    Moi non plus je n’aime pas les bestioles empaillées, non, non, non…
    Bises itoo So !

    J'aime

  3. Ha oui c’est particulier 😉
    Je me souviens d’un restaurant de chasse landais où l’on ne mangeait que du gibier, il y avait des tas d’animaux empaillés accrochés au mur qui nous regardaient fixement manger. L’horreur pour une gamine 😦

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai moi aussi 2 animaux ainsi un faisan et une tête de brochet pêché par mon fils. Il était tellement content de sa prise que son père lui fit la surprise de l’empailler. Quand il s’est marié, la belle-fille eut tôt fait de nous redonner le trophée, que je mis précieusement au grenier avec le faisan, ils y coulent toujours des jours heureux.
    C’est kitch assurément, mais là pour vous ce sont des souvenirs du grand-père dont chacun a du mal à se défaire pourtant.
    Bon samedi.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s