JE NE TEUL’FAIS PAS DIRE

Ou Le Petit Monde de Marla

L’idée a été piquée Chez Mahie, chez qui vous pouvez trouver le canevas si ça vous dit !

Aujourd’hui je me sens : détendue et de bonne humeur

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : Vous n’allez pas me croire, mais j’ai parlé à une souche-buisson ! Figurez vous qu’en me baladant entre 7h et 8h, Newton la truffe au vent, semblait renifler une piste intéressante, quand tout à coup, mon regard fût troublé par ce qui me semblait être une souche pourrie dans un fossé. Rapidement je me suis dit : « Tiens on dirait un filet de camouflage qui aurait été emporté par le vent ! » Et là, Newton s’est mis à s’agiter et à grogner et la souche s’est mise à bouger ! J’ai éclaté de rire quand j’ai découvert que la souche-buisson avait des yeux et une voix ! C’était un jeune homme en affut pour photographier mes protégés, je cite le chevreuil et ses 2 dulcinées que j’observe depuis le début de l’été ! Je pense que ses clichés doivent avoir plus de gueule que les miens vu le matos qu’il avait avec lui !

J’ai été super contente de : faire cette rencontre inattendue avec cette souche-buisson

Ça m’a franchement énervée de : sincèrement, comme je suis en vacances, je me sens essentiellement zen depuis quelques temps… Ça vous étonne ? Moi pas !

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : Ma conversation avec une souche-buisson !

Je suis grognon : Puisque je vous dis que non !

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : Je n’ai pas envie de réfléchir à cette question, juste pour garder le bénéfice de la sérénité qui m’habite pour l’instant. Laissez moi croire que les licornes existent !

C’est exquis d‘écrire un nouveau chapitre à ma vie. La tournure que cela prend me plait assez pour l’instant. Je ne sais pas si je peux parler d’amour à ce stade de la situation, mais de petits plaisirs et de complicité, c’est déjà chouette non ?

Ça me rend extatique : De me laisser bercer par la douceur des congés. Dommage, mais tout à une fin et lundi, je reprends le chemin de l’hôpital !

En ce moment je lis : Je suis en congés ok, mais ça ne m’empêche pas de me nourrir pour le travail hein !

Je dis « respect » à : Ferdinand Cheval dit « le Facteur cheval » pour sa persévérance un peu folle mais dont le résultat est tellement riche en rêve et en poésie ! Je suis retournée pour la 4ème fois (en 20 ans environ), visiter le site de son « Palais Idéal » qui à l’occasion de son 110ème anniversaire est agrémenté par les sculptures de verre de Jean-Michel Othoniel.

Je ne résiste pas à : son accent « So british » !

J’vais t’dire une bonne chose : Vivre au jour le jour, se nourrir des petits bonheurs quand ils se présentent, y a que ça de bon dans la vie !

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : « Rainy Days » de Alf Wardhana

La pensée hautement philosophique de la semaine : « Love is in the air ! »

Je me taperais bien : un autre week-end en amoureux, sous d’autres cieux…

J’ai été raisonnable : Pas trop ces derniers jours, mais je suis déjà en train de me ressaisir !

Cette semaine pour la première fois j’ai : retrouvé un équilibre dans ma vie affective depuis… Ça va faire 6 ans lundi prochain…

C’est bien la dernière fois que  : je n’en sais rien… et puis il ne faut jamais dire jamais !

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : Pouvoir revisionner le film « In the Mood for love » qui repasse sur Arte en ce moment. Profitez du streaming !

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : A vrai dire, comme je consacre moins de temps à mon blog, je suis contente d’être là, à vous écrire mon petit billet

Pour vous mettre l’eau à la bouche, un petit extrait musical !

Et continuez à prendre soin de vous hein !

Projet [52-2022] : Semaine 34 : En pleine nature

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» chez qui vous pouvez retrouver les liens des participants.

C’était durant un autre chapitre de ma vie, où nous avions organisé un pique-nique et emmené avec nous de quoi écouter de la musique quelque peu rétro, mais tellement agréable à écouter en pleine la nature !

Projet [52-2022] Semaine 6 : Souvenir d’enfance

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» chez qui vous pouvez retrouver les liens des participants.

Je ne peux pas faire mieux comme souvenir d’enfance en vous présentant mon ours en peluche, offert par ma marraine, alors que je n’avais que quelques jours de vie. A l’origine, il était rose avec une petite langue rouge qu’il tirait en permanence. Je me souviens l’avoir regardé tourner en rond dans la machine à laver de ma mère durant des minutes qui me semblaient interminables. Je me souviens ressentir quasiment la douleurs de ses oreilles quand elle l’accrochait à l’aide de deux épingles de bois, à sécher en plein soleil, sur les fils à linge du jardin. Je me souviens de ces grands moments d’émotion, quand ma mère armée de fil et d’une aiguille, se devait de lui faire quelques points de suture salvateurs…

Cet ours, il m’a suivi toute ma vie, il est parti en vacances aux quatre coins de la France, voyagé de cartons en cartons à chaque déménagement, essuyé mes larmes d’enfant, fait sourire mes propres enfants… Aujourd’hui, il est toujours là, comme le témoin de toute une vie.

Projet [52-2021] Semaine 47 : Rangement

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

Une fois de plus, me voilà partie dans mes archives photos, dont le rangement n’est pas toujours au top !

Voici donc une photo datant de 2015 de chez un bouquiniste situé à la Rochelle.

Je me demande si son rangement ne ressemblerait pas à celui d’une partie de mes archives photos sur mon ordi ! Mais probablement que l’un comme l’autre, on arrive à se retrouver dans ce bordel organisé !

La toute 1ère fois… Tag trouvé chez Soène

Toute, toute première fois ! Sorti de l’imagination de Soène, le Tag : « le jour où, la première fois »

01 – Mes premières vacances

Je sais que j’avais 9 mois et que c’était au bord d’un lac… Annecy, Léman ? Que j’ai dormi entre mes sœur au camping… Évidement des souvenirs qui ne m’appartiennent pas vraiment ! En cherchant dans mes archives, j’ai retrouvé une photo où ma mère a écrit 1966 – Thonon Les Bains !

Y a un autre enfant dans le fond, je crois savoir que c’était un copain voisin de tente de mes sœurs

02 – Mon premier déménagement


Je devais avoir 5 ans et mes parents ont fait construire une maison. On a pas changé de ville, mais y avait quand même 3/4 km entre les 2 domiciles et il a fallu apprendre à prendre le bus pour aller à l’école.

03 – Mon premier diplôme

Le Certificat de fin d’Etudes Primaires. A l’époque les filles devaient savoir coudre, et y avait un exercice de points à broder sur un morceau de tissu. (en plus des matières générales hein !) Il n’était plus obligatoire, mais quasi toute la classe le passait quand même !

04 – Ma première « grosse » bêtise

A l’école primaire, je devais être en CE2. On faisait des batailles de boules de neige à la récré. La neige avait gelé et dans ma boule, y avait de la glace. Je ne me souviens plus du nom du garçon qui se l’ait prise à l’arcade… mais ça saignait… J’ai pris conscience que c’était ma boule qui l’avait blessé ! Horreur de prise de conscience du danger, horreur de culpabilité. J’ai rien dit. La vilaine, hein ! Ça craint ! Mais j’avais trop peur des conséquences et surtout de mon propre geste.

05 – Mon premier salaire

J’ai gagné quelques sous en faisant des colos l’été et des animations le mercredi. Mais mon 1er salaire, c’est celui que j’ai gagné en 1986, pour mon 1er mois à l’école d’infirmières environ 4700 francs. Une des rares écoles où les études étaient payées (École d’inf psy !)

06 – Ma première voiture


Une Peugeot 104 couleur pistache. Pour la petite histoire, son ancien propriétaire avait été trucidé par son fils à coups de couteaux… Histoire sordide… Mais à 18/19 ans, on oublie vite l’histoire glauque ! Et vive la mobilité grâce à cette auto là !

La mienne devait être une 3 portes je crois…

07- Ma majorité


Le 25 octobre 1983… 18 ans ! Mais ma vraie émancipation c’était en avril 1986, quand j’ai enfin pu être autonome financièrement parlant. Quel soulagement !

08 – La naissance de mon premier enfant


En 1991. Une fille ! Elle a mis 3 jours pour venir au monde, mais tout c’est bien soldé et elle était ravissante et en bonne santé. Une maman heureuse et épanouie !

09 – Ma première ride


Des rides d’expression autour des yeux ! C’est ma bonne humeur légendaire agrémentée de fou-rires qui ont creusé ces sillons ! Si ! C’est vrai !

10 – Mon premier animal de compagnie


Il est arrivé en même temps que la construction de la maison de mes parents ou presque. J’avais à peine 5 ans. Il s’appelait Douki, un croisé jack avec je ne sais pas quoi. Aucune éducation ! A croire que mes parents (mon père surtout, ma mère n’aimant pas les chiens) pensait qu’il allait s’éduquer tout seul au bout de sa chaine au fond du jardin… Avec mes sœurs, on allait le promener quand même… mais il ramenait toujours un hérisson coincé dans sa gueule… mon père nous engueulait au retour. Forcément, c’était à lui de lui enlever la bête coincée entre les mâchoires. Un jour, mon père a mis Douki dans un carton, le carton dans le coffre de la voiture… Direction la SPA m’a-t-il dit… je me souviens avoir eu honte pour lui et pleurer toutes les larmes de mon corps de petite fille.

Bon, ben voilà, j’ai remué mes méninges et ça me laisse toute chose au final ! Mais ça reste plaisant à faire. Si ça vous dit… Et allez voir chez So !