[projet 52-2021] semaine 08 – Boisson chaude

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

La semaine dernière, j’ai complètement séché sur le thème…

Pour aujourd’hui, je puise une fois de plus dans les strates de mon ordi…

Je ne teul’fais pas dire !

*Ou Le Petit Monde de Marla

Trame piquée chez Mahie… Si ça vous dit…

Aujourd’hui je me sens : Agacée, contrariée…

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : Étant déclarée cas contact pour la seconde fois en une semaine, je ne rencontre personne… Même si je m’octroie le droit de sortir Newton en balade 2 x par jour.

Newton , couleur brioche dorée

J’ai été super contente de : Connaître le résultat de mon test covid qui était négatif !

Ça m’a franchement énervée : que ma hiérarchie décide de me refaire tester jeudi prochain, sous prétexte que deux de mes collègues sont positifs, même si je ne les ais pas côtoyés depuis lundi dernier et de loin et avec nos masques respectifs !

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : Avec le conseiller d’Orange pour l’installation de la fibre dans mon village. Il me faisait le gps par téléphone pour retrouver ma maison qui n’a pas de numéro de rue sauf sur son plan à lui… Évidemment, il s’est planté.. Mais le technicien ayant mon numéro de téléphone, il devrait me retrouver.. du moins j’espère !

Je suis grognon : Tout me gave en ce moment… j’ai envie de simplicité ! C’est trop demandé ?

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : tout le monde à le droit de demander un arrêt de travail sur Je déclare Améli, en cas de reconnaissance comme cas contact par la SS qui te dit que tu dois donc garder un isolement strict, sauf soignant ou non-soignant, d’un établissement de santé ou d’un établissement médicosocial.

C’est exquis de : s’autoriser à dormir avec newton qui se cale contre moi dans son sommeil…

Ça me rend extatique : toute cette neige et newton qui s’éclate dedans !

En ce moment je lis : Un ami Fb m’a envoyé 2 Bd, juste parce qu’il m’aime bien… j’ai honte je n’en ais lue qu’une sur 2 pour l’instant…

Je dis « respect » à : Personne. J’ai juste envie de donner un cou de pied dans la fourmilière !

Je ne résiste pas à : Comme je déprimais un peu, (juste un chouia hein !), j’ai commandé une tablette de chocolat au citron (en drive hein !) et je me suis ouvert une bouteille de rosé pour lutter contre ma morosité ( un verre par un verre hein !!)

J’vais t’dire une bonne chose : Et crotte ! (Pour rester polie…)

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : A la maison…

La pensée hautement philosophique de la semaine : 

Je me taperais bien : Là tout de suite, je suis devant un verre de rosé …

J’ai été raisonnable : Jusqu’à jeudi dernier où j’ai entamé une tablette de chocolat ! Fallait pas m’énerver !

Cette semaine pour la première fois j’ai : Je me suis faite introduire un truc dans le nez (1ère fois de l’année et pas la dernière… mais j’y ai déjà eu droit en 2020 !)

C’est bien la dernière fois que je : Ne jamais dire jamais…

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : je regarde la série « Les chroniques des Bridgerton » sur Netflix, c’est cul cul, mais le héro, est bien de sa personne (tout musclé, perdu et gentil dans sa tête) et y a des scènes de sexe, ça fait presque rêver ! (Fallait pas l’écrire ça ?)

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : courir la campagne… J’y vais après le déjeuner, avec un masque dans ma besace au cas où je croise quelqu’un !

On ne le redira jamais assez, continuez à prendre soin de vous hein !

Je vous embrasse, mais de très loin !

Le Petit Monde de Marla

Depuis quelques temps, je ressens de la colère en moi et je n’aime pas ça. Elle s’invite, bouillonne, m’éclabousse de l’intérieur et parfois s’échappe, même si j’essaie de la contenir tant bien que mal. Parfois je présente mes excuses alors même que je ne devrais pas.

Du coup, pour contrebalancer cette émotion, je me nourris de plaisirs simples, d’images qui me font du bien, de quelques rangs de tricots par ci par là…

Là, c’est Newton, qui, parce qu’il est amoureux et frustré, se laisse aller à quelques libertés, comme monter sur une chaise (ce qui est strictement interdit !) Je vous fais grâce des petits sons plaintifs qui émanaient de son arrière gorge, rajoutant du mélo à son regard malheureux.

Ici, c’est Capsule, qui, pour des raisons qui lui appartiennent, se laisse aller à quelques libertés comme celle de s’installer sur la table alors que je prends mon repas (ce qui est strictement interdit !)

Sans doute, attend-il que je tourne le dos pour subtiliser d’un coup de patte agile, un petit morceau de viande de mon assiette…

NB : Je dois avouer qu’il a le droit de venir m’embêter quand je dessine et que sur cette photo, il couve amoureusement mon bloc de dessin… Alors devant mon ambivalence, je lui pardonne un peu.

Pour apaiser les différents courants d’émotions qui m’agitent, j’ai aussi décidé de préparer de petits cadeaux pour Noël, si Noël il y a…

Je dessine avec l’idée d’imprimer mes dessins sur des mugs que j’offrirai d’une manière ou d’une autre à ceux que j’aime…

Voilà déjà 2 dessins… Je prévois d’en faire d’autres…

Et vous ?

Quels moyens adoptez-vous pour apaiser vos tensions internes ?

NB : Continuez à prendre soin de vous hein !

[projet 52-2020] semaine 44 – Un peu de moi

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

#frenchinktober2020 s’est terminé aujourd’hui et j’ai sélectionné les 9 dessins que je préfère dans cette série de 31 ! Et comme dans chaque dessin qui né, il y a un peu du petit monde de Marla …

Vous pouvez retrouver l’ensemble des 31 dessins et les thèmes proposés ici !

Et vous ? Lequel préférez-vous ?

LE PETIT MONDE DE MARLA

Cette semaine, c’est relâche. J’ai le droit de me lever plus tard, même si mon horloge biologique s’est coincée sur mon horaire de lever quand je bosse, du coup suis levée à 6h du matin. En été, j’aime bien, je prends mon thé sur la terrasse, regarde les fleurs, les arrose… Mais là, je ne sais pas si vous avez remarqué, il fait nuit noir et froid…

Si mon horloge est restée coincée, celle de Capsule s’est calée sur l’arrivée de l’automne. Et après 48 h de pluie ininterrompue, il semble s’être décidé à occuper ses appartement d’hiver de jour, comme de nuit !

D’ailleurs vous pourrez constater qu’il investit même la cuisine ! Terrain de jeu strictement interdit habituellement ! Ben là, il me prouve le contraire…

Un poulet mort, c’est toujours intéressant !

Je vous disais donc que j’étais en congés cette semaine et qu’après la pluie, vient le beau temps ! (*Même si dès demain la pluie revient !)

Hier après-midi, je suis allée ramasser des noix avec Newton…

Cool la vie de chien, pendant que je courbais l’échine pour fouiller dans les herbes, le cabot s’est allongé tranquillou, les noix à portée de crocs !

Vous êtes en train de vous dire que je « gagatte » avec mes poilus et vous avez sans doute raison… J’assume ce partage plus harmonieux que pas, avec eux.

J’en reviens à mes noix. Ma collecte d’hier en image…

Voilà de quoi avoir une réserve perso et à partager ! Faut dire que j’y suis retournée ce matin… Histoire d’en offrir à ma fille (je vais la voir dans 15 jours) et à une amie chez qui je vais déjeuner tout à l’heure.

Pour vous, qui passez par là et avez pris le temps de parcourir mon billet, je vous offre le lever du soleil sur la brume ce matin.

Moi, ça me fait chavirer le cœur à chaque fois que je le vois ! Et vous ?

  • Newton est tenu en laisse pour cause de chasseurs dans les coins… Sans parler de la présence d’un gros sanglier qui a blessé 4 chiens de chasse le week-end dernier… C’est qu’on vit dangereusement ma pauv’Dame !

Continuez à prendre soin de vous les amis !

Le Petit Monde de Marla

Pour faire suite au mini débat sur la vipérine de ce matin… Y a rien d’autre qui résiste sur la Crâ…

Un de ces jours je vais ramener une touffe d’herbes sèches à la place de Newton !

Newton en mode homochromie !

Y en a un peu marre de cette chaleur étouffante… Même si enfin, depuis ce matin, on a un peu plus d’air…

Le Petit Monde de Marla

Cette fois, c’est certain, les vacances sont terminées… Je viens de les achever par une semaine pleine d’aventures. Bon ce ne sont pas Les aventures de Mike Horn ou Calamity Jane, juste les miennes !

Tout à commencé lundi dernier par une arrivée chez Lutine, son amoureux et son petit Tom…

Comme seul, Gotham a signé l’autorisation du droit à l’image… C’est lui qui ouvre la danse !

Après quelques « gazou-gazou » à Tom, « blabla » avec Lutine et rien avec son amoureux qui travaillait déjà, je me suis décidée à faire la vaisselle du repas de midi… Et là, ce fut le mini drame !

Un verre m’a attaqué alors même que j’essayais de le laver… D’emblée, j’ai bien vu que la plaie était proche du gouffre, mais je suis quand même allée demander l’avis à la pharmacienne du quartier…

– Ohhhh ! Mais il faut aller à la clinique de l’Yvette !

– (Moi dans ma têteMais c’est qui cette Yvette ?)

– C’est la clinique de la main ! A Longjumeau !

– Et c’est loin Longjumeau ? Je peux y aller à pieds ?

– Ben non, en auto !

Au final, ça c’est pas mal goupillé… J’ai attendu à peine une heure, j’ai eu droit à 4 points de suture, un joli pansement et l’interdiction de faire la vaisselle, de donner le bain à Tom et 2/3 autres bricoles pendant quelques jours…

Après ma visite « mamiesque », j’avais prévu de faire un petit crochet par Chartres… Depuis le temps que je dis que je vais finir au couvent, ça été limite de chez limite ! Ça c’est m̶a̶ ̶c̶e̶l̶l̶u̶l̶e̶ ma chambre…

En fait, j’ai cherché le jardinier, pour prendre ma décision finale, et je ne l’ai pas trouvé !

Du coup, je suis allée noyer mon chagrin… En tête à tête avec moi même…

J’ai même frôlé le suicide avec mon dessert… Une tuerie !

C’est le plaisir des vacances…

Avant de penser au suicide culinaire, j’ai trompé mon désarroi dans les rues de Chartres…

Et la nuit porte conseil…

Finalement le lendemain matin, j’ai décidé de continuer mon périple…

Un dernier coucou à la superbe cathédrale… Et bonjour « la Maison Picassiette » construite par Raymond Isidore durant toute sa vie… (Je vous ferai un billet spécial pour l’occasion)

Pour terminer mon aventure, je suis passée par le grenier à blé de la France. Et évidement je me suis perdue… (Mon GPS ayant décidé à la sortie de Chartres de ne plus vouloir rien indiquer sur l’écran…)

Après avoir traversé une foultitude de villages se terminant par « ville », sans même croiser un poste à essence ou un lieu pour me sustenter… (A préciser que je n’avais plus que 150 kilomètres disponibles indiqués au compteur, et que j’étais totalement perdue au milieu des blés coupés…) Çà fout un peu les j’chtons !

Par miracle, j’ai trouvé, telle une apparition au milieu de nul part, un moulin à « Machinville » !

Et bien voilà qui ma requinquée ! Et j’ai retrouvé ma route au bout de quelques kilomètres… Elle est pas belle la vie ?

Bon, aujourd’hui, je suis rentrée au nid, j’ai récupéré Newton et Capsule et il ne me reste plus qu’à trouver une gentille collègue pour m’enlever ces foutus points sur mon pouce d’ici mercredi !

Le petit Monde de Marla

Y a un truc de certain, c’est que, quand je pars en balade avec Newton, mes pensées n’ont rien à voir avec celles qui m’habitent quotidiennement…

Là à gauche, c’est un hêtre… Énorme hein ?

Adieu l’institution ! Adieu les patients et leurs histoires de vie alambiquées ! Adieu Corona-tralala ! Adieu les tracas !

Bonjour la carte Ign, le regard inquisiteur sur les dangers potentiels, et un autre sur les indications parfois peu explicites… (Ce qui fut le cas ici). Sans compter l’œil à l’affût du truc à photographier ! Je me demande si je n’ai pas des yeux de mouche au final…

Là, par exemple, on vient de se décider à trouver la roche d’Aujoux (hauteur de 487m). Après avoir garé la charriote au pied de l’église, on s’est attaqué à une p̶e̶n̶t̶e̶ côte boisée. On a marché, marché, puis grimpé, grimpé…

… et encore grimpé !

Là, on pourrait croire que ce pauvre Newton est en surchauffe ! Ben en fait, il faudrait que vous puissiez voir ma tête et vous comprendriez que le  » Newton ! assis ! Pas bouger ! » c’est juste pour éviter que mon cœur explose sur le champs !

Après 30 mn de grimpette, on est enfin arrivé au sommet. Normalement il devait y avoir une table d’orientation… sauf qu’on l’a pas trouvée ! On a juste trouvé une plaque commémorative… illisible…

Sur la Roche d’Aujoux, une plaque commémorative rappelle aux randonneurs que la Seconde Guerre mondiale a marqué l’histoire de la Saône-et-Loire. Les jeunes résistants, aidés par une partie de la population, avaient choisi la Roche D’Aujoux comme cachette privée jusqu’à la Libération de la région, le 4 septembre 1944.

On a pas trouvé la roche non plus, juste un panneau indiquant qu’on y était ! Faut dire que comme j’étais certaine de mourir si je rallongeais la sauce, on a préféré rentrer en vie. Sans parler qu’on s’est un peu trompé dans le fléchage et qu’on a rajouté quelques miles pour retrouver l’auto…

Du coup, va falloir qu’on y retourne, parce que c’était un truc un peu raté pour le côté découverte du patrimoine ! Et je n’aime pas rester sur ma faim !

On va juste essayer de se rappeler d’y aller plutôt un matin à la fraiche !

Le repos du guerrier

Bonne semaine à vous tous et continuez à prendre soin de vous !