[projet 52-2021] semaine 23 – Cœur

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

Pour l’occasion, je vous ai fait un petit vide-tête, histoire de répondre au sujet…Le mien est encore parfois tout chiffonné et l’âge n’y fera rien je crois…

D’ailleurs, je m’aperçois que j’ai oublié de le signer… PPffffttt

Les Plumes chez Emilie

Petit jeu d’écriture proposé par Emilie Berd.

Le thème proposé pour la collecte de mots est le suivant : Séparation

Voici les mots : Accompagner – Divorcer – Cloisonner – Maîtrise – Milieu – Enfant – Oubli – Rivière – Canalisation – Barrière – Distance – Liens – Rompre – Sourire – partager – Ornithorynque – Frontière – Filer – Femme.

************

« Je me souviens… »

Il est de ces souvenirs qui ne s’oublient pas. De ces souvenirs qui flottent sur la frontière entre l’enfant et la femme que j’allais devenir.

Je me souviens encore de ce sourire que tu voulais toujours maîtriser, mais qui ne m’échappait pas, de ce plaisir de partager avec toi ces après-midi d’été au bord de la rivière. Je me souviens de ce premier baiser volé, alors que tu m’accompagnais sur le chemin du retour, de cette barrière qui semblait vouloir garder cette distance réglementaire entre nos corps affamés. Je me souviens avoir filé, le cœur battant, trébuchant sur une canalisation apparente sur le chemin, juste après que nous ayons fait l’amour. Notre première fois qui signifiait pour moi, que rien ne pourrait rompre le charme qui avait opéré. Même au milieu de nulle part, je pensais que tu serais toujours à mes côtés.

Pourtant, au fil du temps, les années nous ont cloisonnés chacun de notre côté, les liens se sont effilochés et nous avons malheureusement divorcé.

*Pas de place pour Ornithorynque.

Les Plumes chez Emilie

Petit jeu d’écriture proposé par Emilie Berd.

Le thème proposé pour la collecte de mots est le suivant : Chocolat

Voici les mots : Broyer – Douceur – Cabosse – Tablette – Emballage – Noir – Suranné – Fou – Déguster – Câlin – Chaud – Prescrire – Pâtisserie – Plaisir

Ersatz…

Alors qu’elle se rapprochait de sa pâtisserie préférée, elle se remémora cette bulle de douceur où elle savourait le bien-être de rester au chaud, aux creux de son épaule, ces moments câlins après l’amour qu’elle aimait temps.

Aujourd’hui, cet amour était devenu complétement suranné.

Après avoir broyé du noir pendant des mois, après avoir pris le temps de panser ses cabosses douloureuses, elle essayait d’appliquer ce qui lui avait été prescrit : prendre du plaisir coute que coute.

Elle se dépêcha de choisir sa tablette, paya rapidement, se sauva, son trésor au fond de son sac. Son rythme cardiaque accélérait au rythme de ses pas.

Une fois à l’abri des regards, elle caressa l’emballage doré. De ses doigts tremblants, elle écarta délicatement le papier, effleurent sensuellement les premiers carrés parfumés. Instantanément, son bas ventre se contracta, laissant monter en elle, comme de chaudes et longues vagues. Elle porta la gourmandise à ses lèvres et commença à la déguster précieusement. Le craquement sous ses dents s’accompagna d’une monté de jouissance. Quand le carré fondit sous sa langue, vous allez trouver cela totalement fou, mais elle laissa échapper un long gémissement de plaisir.

[projet 52-2021] semaine 01 – Commencer

A l’initiative de «Du côté de chez Ma’» où vous pouvez retrouver les liens des autres participants.

Pour commencer quelque chose, il me fallait trouver un sujet…

Voilà Newton, à pas 3 mois, le sujet d’une histoire de complicité entre un chien et un humain.

3 ans 1/2 de bonheur à ce jour.

Ce matin encore, je le regardais et je me disais que c’était une chance que d’avoir apprivoisé cette boule de poils. Certes il est un peu cabochard, mais ça fait partie de sa personnalité et dans mon genre, j’ai mon petit caractère aussi ! C’est d’ailleurs surement pour ça que ça colle si bien entre nous !