DÉFI DU 20

Vous trouverez ceux qui l’ont relevé sur le blog de Passiflore

Pour le mois de juin, il nous est demandé 6 arbres !

Pour commencer, je vous présente un arbre de vie, crée avec quelques patients qui fréquentaient mon atelier en 2018. Nous avions participé à une Biennales d’Art Singulier.

Le voici exposé au milieu de dizaines d’autres, au Jardin de L’arquebuse à Dijon.

Voici un tilleul, le seul qui se trouve sur La Crâ ( La chaume du Village perdu). Il est un peu (beaucoup) malade et il a fallu tailler ses branches pour éviter le pire… Mais tant qu’il y a de la vie !

Le suivant, c’est un magnifique noyer qui s’est fait coucher par une tempête l’année dernière. Les vaches s’en sont données à cœur-joie pour lui brouter ses feuilles bien vertes. Mais, là encore, tant qu’il y a de la vie ! Il est encore bien vert cette année !

Ici, peut-être encore un noyer, mais je n’en suis plus sûre. Photo prise durant l’hiver 2021. Je le trouve tellement majestueux tout paré de givre !

Décidément je fais dans les arbres malades aujourd’hui… Enfin, celui là, il est mort de chez mort… mais encore debout !

Je termine par cette vue en contre plongée, « au pied de mon arbre, je vivais heureux… « , toujours aux alentours du Village Perdu, au milieu de la forêt… Me balader au milieu d’eux, me fait tellement de bien !

19 réflexions sur “DÉFI DU 20

  1. superbe balade,
    arbre de vie …[ ça me replonge dans mes souvenirs d’atelier art thérapie]
    et tu rends hommage à ceux terrassés par les aléas de la vie,
    j’adore la photo de l’arbre ou tu vas te ressourcer
    beau billet
    belle journée

    Aimé par 1 personne

  2. Dans ma jeunesse, la première année dans le Lot (ma dernière année de primaire, juste en sortant de l’école, il y avait dans un pré un pommier couché (sûrement par un coup de vent) dont les petites pommes rouges étaient délicieuses (il n’y avait qu’à tendre la main), du temps a passé, on a quitté ces bois, vécu nos vies et quand j’y retourne je le cherche encore… mais il y a une maison à la place ! 😉

    J’aime

  3. Coucou Marla
    C’est fou, quelques racines encore dans la terre, permettent aux arbres meurtris de se maintenir en vie. Quelle leçon de courage.
    L’arbre givré est magnifique.
    Bisous tardifs pour le Défi du 20

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s