Les plumes chez Émilie 22 01

Pour cette première session des Plumes Chez Émilie de l’année 2022, le thème choisi est RETROUVAILLES.

Les mots proposés sont donc : ÉMOTION, PARTAGER, FESTIF, RÉJOUISSANCE, RENDEZ-VOUS, IMPATIENCE, SE SOUVENIR, JOIE, VERRE, PÉTILLER, ÉPICURIEN, ÉTERNEL et ÉPHÉMÈRE.

Et l’expression In illo tempore pour celles et ceux qui le souhaitent.

Pour ma part, les mots et expressions alambiqués m’agacent royalement, alors je fais sans.

♥♥♥

C’était leur troisième rendez-vous et elle l’attendait avec impatience. Elle se souvenait avec émotion de leur 1ère rencontre. Ils avaient partagé un verre de vin à la terrasse d’un café situé près de la Place des Réjouissances et elle n’avait pu s’empêcher d’y voir un signe.

Pour une fois, elle s’était dit que ce ne serait pas qu’une rencontre éphémère, le « One shot » qu’elle redoutait tant !

C’est pourquoi elle avait eu du mal à camoufler son regard qui s’était mis à pétiller quand il lui avait proposé de se revoir le week-end suivant, après lui avoir demandé s’il pouvait l’embrasser sur la joue.

Il se disait épicurien et derrière ce qualificatif, elle avait surtout pensé au plaisir du sexe plus qu’à celui de la gastronomie ! Pourtant il l’avait invitée dans une des meilleures tables de la ville. Un délice de soirée. Tout avait été parfait ! Là encore elle avait eu du mal à réfréner sa joie lorsqu’il lui laissa le choix de leur prochaine rencontre.

Aujourd’hui, elle sait bien que rien n’est éternel et pourtant elle rougit en se remémorant le gout de son premier baiser sur ses lèvres. Aujourd’hui, elle croit en l’amour et c’est elle qui va décider de la suite de cette histoire.

Aujourd’hui, il faut que ce soit soft, chic et festif !

14 réflexions sur “Les plumes chez Émilie 22 01

  1. Pingback: LES PLUMES CHEZ EMILIE 22 01 : LES TEXTES | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

  2. Hello Marla
    Un exercice d’écriture que j’aimais bien.
    Mais comme toi, je crains les mots proposés qui bloquent l’inspiration 🙄
    On dirait une histoire vraie, hein ? 😉
    Il faudrait que la vie soit toujours ainsi. J’emploie le conditionnel car je suis sans doute moins optimiste que toi pour employer le présent de l’indicatif !
    @ suivre…
    Bises

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s