Les Plumes Chez Émilie 02.21

Petit jeu d’écriture proposé par Emilie Berd.

Le thème proposé est le suivant : Nostalgie

Voici les mots récoltés : Souvenir – Regret – Plus – Heureux – Famille – Madeleine – Ainsi – Aléa – Apparaitre – Adolescence – Banana-split – Résigné – Revers – Restaurer.

Photo trouvée sur le site « Futura santé »

Aujourd’hui, Madeleine a cent ans et la famille s’est réunie autour d’elle.

Pour l’occasion, Suzon, l’adolescente du clan, lui propose la dégustation d’un Banana-split, avec cet espoir de restaurer la mémoire de son aînée.

Aujourd’hui, Madeleine a cent ans et les aléas de la vie ont mélangé tous ses souvenirs. Parfois, on peut voir Madeleine qui semble vouloir chasser les moins heureux de sa tête d’un revers de main.

Aujourd’hui Madeleine a cent ans, et voilà bien longtemps que ses enfants se sont résignés. Plus les années passent, plus ils renoncent. Mais Suzon a lu dans un article que la mémoire sensorielle pouvait remédier à ces troubles mnésiques. Elle espère que l’effet du sucré sur les papilles de Madeleine, fera apparaitre de jolies pensées, de petites séquences de vie agréables qui chasseront ainsi tous ses regrets.

Madeleine a cent ans, et à cent ans, c’est pas rien des souvenirs de petites séquences de vie agréables !

PS : J’ai transformé adolescence en adolescente.

29 réflexions sur “Les Plumes Chez Émilie 02.21

  1. Pingback: Les Plumes Chez Emilie 21.02: Les textes | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

  2. Hello Marla
    Mon Dieu, ne me fais pas vivre aussi longtemps…
    Face à « Alzo » on est tellement démuni et il faut sans arrêt stimuler le cerveau pour qu’il veuille bien s’activer encore un peu, par épisode 😥
    Ton histoire est triste, ton écriture bien douce, et la réalité de la vie bien effrayante.
    Bon weekend
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Je souhaite à Madeleine de retrouver, ne serait-ce que l’espace d’un instant,, le plaisir sucré des souvenirs heureux. C’est fou comme nous sommes décontenancés devant le regard quelquefois vide, l’est-il vraiment, de nos anciens. Le goût reste souvent la dernière chose qui les relie à nous. Je me souviens de ma belle-mère qui n’appréciait plus ses aliments qu’additionnés de vinaigrette. Nous obéissions, après tout, pourquoi pas ? Bisous

    J'aime

  4. Ce texte a beaucoup de sens. À 100 ans, on pourrait écrire un livre énorme sur notre histoire. Elle pourrait enseigner tellement de choses sur son vécu, la vie défile vite. Il faut pratiquer et profiter de ce que l’on aime, oser défier nos ambitions pour n’émettre aucun regret à la fin de notre vie. Merci pour ce joli texte. Belle soirée à vous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s