Je ne teul’fais pas dire !

Piqué chez Mahie, où vous pouvez y trouver la trame !

Aujourd’hui je me sens : Épuisée

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : Comme je suis en repos, j’ai encore vu aucun humain… Mais j’ai dit bonjour à Newton et Capsule !

J’ai été super contente de : d’arriver à magouiller mon planning pour prendre tous les patients prévus sur ma semaine.

Ça m’a franchement énervée de : Voir qu’un habitant du village soit allé camper avec ses morveux sur la Crâ ! Surtout que j’ai croisé les 2 minots âgés entre 4 et 6 ans, seuls dans le village, poussant une brouette chargée d’une couette… Évidemment que c’est sympa en temps normal, mais là, en période de confinement, je ne comprends pas tout ce qui se passe dans la tête des gens. Mon village perdu abriterait-il des licornes et des bisounours ?

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : Dans mon équipe, certains collègues oublient qu’ils sont soignants et contestent tout. Le port du masque quand ils font du sport (avec les patients), le port de la tenue de rigueur (pantalon et tunique d’infirmière imposée par la DRH depuis l’arrivée du covid…) quand ils sont en activités avec les patients, le fait qu’on nous envoie passer un test covid après constat qu’un mini cluster soit né dans une unité où nous intervenons… L’hôpital serait-il donc aussi habité par les licornes ?

Je suis grognon : Ça se remarque tant que ça ?

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : Pour couronner le tout, hier matin, j’ai eu un entretien avec un jeune patient avant d’organiser ses soins avec lui… Jusque là, rien d’étonnant… Une collègue me prévient de faire encore plus attention… Pour suspicion de… Il s’est avéré dans la journée que ce dernier est porteur de la gale… Dans ces cas, il y a mise en quarantaine en plus des soins prodigués… Normalement, je commençais une activité avec lui lundi… Après avoir appelé l’infirmière hygiéniste, elle m’a conseillée de reporter à la semaine suivante…

C’est exquis de : Se dire que je vais lever pied pendant 3 jours…

Ça me rend extatique : Rien

En ce moment je lis : Rien. Pas la tête à lire.

Je dis « respect » à : La biologiste qui testait hier après midi 31 personnes en drive… Et qui ma fois, était plutôt sympathique devant chacune de nos narines !

Je ne résiste pas à : Justement ! J’essaie de résister à la tentation de tout ce qui est sucré… chocolat, biscuit, verre d’alcool…

J’vais t’dire une bonne chose : vivement que ça s’arrête !

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : Je n’ai même plus envie d’écouter de la musique… Mais comme je me fais contrôler en moyenne tous les 2 jours, même lieu et même endroit… D’ailleurs la dernière fois , j’ai dit au gendarme… »A demain ! »

La pensée hautement philosophique de la semaine : « Mieux vaut tard que jamais ! »

Je me taperais bien : Un bol de fraises !

J’ai été raisonnable : Je n’arrête pas d’être raisonnable !

Cette semaine pour la première fois j’ai : je me suis laissée enfiler un truc long et mince dans le nez sans broncher… Ça n’est pas douloureux, mais franchement très désagréable ! Et en plus ça fait larmoyer… Y a plus qu’à attendre les résultats !

C’est bien la dernière fois que je : Chais pô…

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : RAS

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : je vais remplir ma dérogation sur mon téléphone, enfiler mes chaussures de rando et aller marcher avec Newton ! Et toc !

Sur ce, si ça vous dit !

Et continuez à prendre soin de vous !