Je ne teul’fais pas dire ! #8

Piqué chez Mahie, où vous pouvez y trouver la trame !

Aujourd’hui je me sens : Fourbue.

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : à la pompe à essence, qui d’ailleurs est extrêmement polie !

J’ai été super contente de : travailler en individuel avec chacun des patients cette semaine ! Parce que du coup, sans même s’en rendre compte, ils me déposent de sacrés trucs de leur histoire… Y a un lâcher-prise qui coule presque de source !

Ça m’a franchement énervée de : Je ne sais plus si j’ai encore le droit de m’énerver… J’ai surtout besoin de toute mon énergie en ce moment.

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine :

 » – Je sais qu’on ne risque rien au chs, parce que j’ai remarqué que vous faisiez hyper attention !

– Oui, on fait hyper attention, mais ça ne veut pas dire qu’on ne risque rien !  »

Comment continuer à rassurer des gens hyper angoissés, tout en restant dans la réalité…

Je suis grognon : J’ai toujours hyper mal à mon pied gauche (avec répercutions sur la hanche droite), et ce p—– de covid fait que je ne dois pas prendre d’anti-inflammatoires…

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : Tu sais quoi, par les temps qui courent, je ne trouve plus rien de bien normal.

C’est exquis de : se battre chaque année avec mon photinia et de comprendre que mes bras ne grandiront jamais ! Exquis, parce que ça m’a défoulé de me battre contre ses branches qui sont hautes, hautes, hautes !

Ok, là, ça ne se voit pas, mais y a des plumeaux rouges au dessus, que je n’arrive pas à atteindre !

Ça me rend extatique : La chantilly… La chantilly sur les fraises, la chantilly sur le café, la chantilly au bout du doigt…

J’en connais un autre qui est « In love » de la chantilly !

En ce moment je lis : Pas le temps de lire… Ça tombe bien, je n’en ai toujours pas envie !

Je dis « respect » à : tous mes collègues en soins généraux et en libéral…

Je ne résiste pas à : Rentrer chez moi, direct après le travail. De toutes les manières, je n’ai pas le choix ! Ha ha !

J’vais t’dire une bonne chose : Reste chez toi !

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : J’écoute France info… mais je vais quand même partager 2 versions de « Ils cassent le monde »

La pensée hautement philosophique de la semaine : 

Je me taperais bien : Une décorporation, dans l’idée de laisser mon corps de côté parce qu’il me paraît lourd, lourd, lourd !

J’ai été raisonnable : forcément !

Cette semaine pour la première fois j’ai : J’ai attendu l’arrivée d’un tsunami et ça me terrifie rien que d’y penser.

C’est bien la dernière fois que je : je zappe, j’ai pas envie de mourir tout de suite !

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : No comment

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : Nager nue dans les vagues, des petites vagues hein !

Sur ce, si ça vous dit !

Et continuez à prendre soin de vous !

Je ne teul’fais pas dire ! #7

Piqué chez Mahie, où vous pouvez y trouver la trame !

Aujourd’hui je me sens : La tête un peu vide.

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : Avec le confinement ( et sans aussi parfois), à personne. Mais j’échange beaucoup par sms, avec mes enfants, mes sœurs, une collègue et amie de travail et des collègues art thérapeutes dont l’une a enterré son compagnon mardi dernier. Un deuil et une double peine… Enterrement à la va-vite, interdiction d’aller au cimetière et devoir rester confinée… Je suis triste pour elle.

J’ai été super contente : d’avoir trouvé la guêpe qui s’était invitée sur mon cou en rentrant de balade avec Newton.

Newton et l’os à moelle !

Ça m’a franchement énervée de : reprendre le travail sans aucune protection aucune. Mais Vendredi, on a eu droit à un masque périmé par soignant et par jour ! Du grand n’importe quoi !

Ca ! C’est moi !

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : Une jeune collègue ne comprenant pas pourquoi on devait porter une tenue d’infirmière alors qu’habituellement on porte nos tenue civiles dans nos ateliers…

Je suis grognon : Ça ne sert à rien, c’est une perte d’énergie.

Même Capsule n’a pas l’air très zen !

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : Si ma cadre supérieure est infectée, on le sera tous ! Étant donné que c’est elle qui nous remet nos masques de ses mains propres ? ( tsss tssss, elle ne les a pas lavées ni passées au gel avant distribution !)

C’est exquis de : regarder les moineaux qui s’ébattent au dessus de ma fenêtre !

Ça me rend extatique : Pas à ce point, mais je les aimes mes poilus ! Et à force de confinement, ils vont finir par arriver à se toucher !

Comme chien et chat…

En ce moment je lis : Les notes d’infos multi-journalières qui apparaissent sur le portail de mon ordi au boulot.

Je dis « respect » à : Tous les patients hospitalisés en service de psychiatrie, qui n’ont plus droit, ni aux permissions, ni aux visites, ni même de sortir de leur unité ! Et c’est là que mes collègues et moi ont intervient !

Je ne résiste pas à : j’ai fait des courses et je me suis achetée une bouteille de rosé et des glaces !

J’vais t’dire une bonne chose : Sincèrement ? Et merde !

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond :

En fait, non je ne l’écoute pas, mais j’y pense…

La pensée hautement philosophique de la semaine :  » Prenez soin de vous ! « 

Je me taperais bien : Une nuit d’amour… mais avec qui ?

J’ai été raisonnable : si on prend le risque de mourir, c’est surement pas le moment d’être raisonnable ! Et pourtant… Je le suis quand même.

Cette semaine pour la première fois j’ai : Bossé 8 heures avec un masque… Vous avez déjà essayé ? Ben, on a vite de la buée sur les lunettes…

C’est bien la dernière fois que je : Pas envie que ce soit une dernière ! T’es d’accord hein ?

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : Trop anxiogène…

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : A vrai dire, j’ai essayé de peindre ce matin. Et franchement, une tête vide, quand elle est vide, y a pas grand chose à en tirer !

Sur ce, si ça vous dit !

Et continuez à prendre soin de vous !

Les Plumes 5.20

Atelier d’écriture proposé par : Emilie Bert

D’après une collecte de mots sur le thème « Abri » : Sécurité – Jardin – créativité – Nichoir – Cocooner – Kot (mot facultatif car Belge) – protéger – Courir – Claquemurer – Cabane – Pensée – Bras – Bon –

Le refuge

Quand ses pensées allaient trop loin, quand sa créativité ne suffisait plus à l’apaiser, quand elle ne se sentait plus assez en sécurité, elle partait se protéger dans la cabane en bois, accrochée au vieux chêne. On la voyait courir en chemise à travers le jardin, pour se claquemurer durant des heures en haut de l’arbre. Rien ni personne d’autre que ce lieu n’arrivait à la calmer.

Quand enfin, elle se décidait à refaire surface, il s’était bien passé deux bons jours. Sa chevelure était emmêlée, ses joues griffées et salies, son regard vide et on pouvait voir des scarifications le long de ses cuisses.

Ma mère pouvait alors la prendre entre ses bras, la cocooner en lui donnant un bain chaud et lui préparant des mets sucrés. Le médecin venait à son chevet et on nous demandait de faire le plus grand silence.

Dès la construction de cet abri, j’avais compris que mon père avait pensé à un refuge pour elle, un lieu où elle pourrait atténuer ses souffrances durant ses terribles crises.

Des mots, une histoire #41

Sur une proposition de jeu d’écriture proposée par Olivia

Ne m’en voulez pas d’avoir contourné la règle, peut-être que ça me permet de respecter toutes les autres…

Liste des mots imposés : Printemps – Légèreté – Maternel – Manger – Candélabre – Lumière – Casse-couille – Banc – Antisèche – Dévaliser

Ne cherchez pas « antisèche, il n’y est pas ! »

Photo du mois #2

Thème pour le mois de mars, Monochrome ou une seule couleur, choisi par magda627 (http://anteketborka.com/)

Pour retrouver les photos des autres participants, c’est par là !

Akaieric, Betty, Blogoth67, Brindille, Christophe, Cynthia, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, FerdyPainD’épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Marlabis, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nicky, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Tambour Major, USofParis, Who cares?, Xoliv’.

Je ne teul’fais pas dire ! #6

Piqué chez Mahie, où vous pouvez y trouver la trame !

Aujourd’hui je me sens : Comme prisonnière d’un bocal… C’est psychologique, mais le covid-19 me laisse une impression étrange…

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : Avec Newton, on a croisé personne… Juste quelques moineaux, 2 ou 3 mésanges, un couple de tourterelles et une buse…

J’ai été super contente de : qu’on ne me sucre pas mes 3 jours de congés à venir…

Ça m’a franchement énervé de : Le stress constant de ma hiérarchie…

Je suis grognon : De ne pas savoir sur quel pied danser. Notre hôpital se prépare au plan blanc niveau 2. Plusieurs fois par jour, il y a de nouvelles consignes, puis des contre-consignes… Je m’attends à devoir abandonner mon atelier pour rejoindre un service… Mais quand ?

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : 2 fois par an, on a une grosse réunion de travail sur la journée avec toute mon équipe et traditionnellement, on va déjeuner au chinois du coin… Ben hier, la moitié de l’équipe n’a pas souhaité s’y rendre, avec des individus un peu gênés de refuser… chacun fait comme il veut, mais devrait pouvoir assumer ses choix non ? Une fois arrivés sur place, on a cru que le restau était fermé tant les véhicules étaient rares sur le parking…

C’est exquis de : rentrer chez soi, loin de tout ça, le temps d’un instant.

Newton, my Love !

Ça me rend extatique : Là , tout de suite… Rien !

En ce moment je lis : Je me demande si je sais encore lire…

Je dis « respect » à : Ceux qui arrivent à garder la tête froide dans ce brouhaha de pensées.

Je ne résiste pas à : Picorer quelques fruits secs… Un vrai écureuil !

J’vais t’dire une bonne chose : Fait chier !

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : Un truc qui m’apaise toujours… Sa voix me fait du bien…

La pensée hautement philosophique de la semaine : Et je te passe de la pommade sur les soignants… Ces héros !

Pour ceux qui ne l’ont pas écouté …

Je me taperais bien : je sais pas, mais suis invitées chez des amis ce midi, ça va me faire du bien de partager un apéro, un repas et un bon dessert !

J’ai été raisonnable : Toujours et surtout pas !

Cette semaine pour la première fois j’ai : La semaine n’est pas terminée ! J’aurais peut être une première fois d’ici là !

C’est bien la dernière fois que je : Ne jamais dire jamais…

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : l’allocution de notre président.

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : je ne vais pas tarder à me bouger !

Si ça vous dit Les P’tits Loups !

Sur ce, bonne semaine à vous et prenez soin de vous !