Des mots, une histoire : récolte 34

Sur une proposition d’écriture d’Olivia

Les mots récoltés : créative – tour – promettre – geste – cheminer – citation – gentillesse – choix – pinceau – page – maroufle – préférence

Après mon geste, on m’a fait promettre de ne jamais recommencer. On m’a dit que je leur avais fait très peur, qu’ils avaient encore besoin de moi… On m’a dit qu’il fallait tourner la page… Et puis, on ne m’ a pas laissé le choix et je me suis retrouvée au milieu d’une quinzaine de personnes toutes aussi livides et déprimées que moi.

Tour à tour, nous avions des entretiens avec des soignants. Ils dégoulinaient tellement de gentillesse que ça en devenait gênant. Écoute, empathie, patience et disponibilité étaient leur fer de lance.

Le psychiatre m’a expliqué que pour avancer, il allait me prescrire des ateliers thérapeutiques et que grâce à eux je ferai mon propre cheminement.

Ma préférence est allée à l’atelier d’art thérapie, une activité qui me paraissait créative et où les pinceaux deviendraient mes alliés.

Ce jour là, je déposais avec force et rage toutes les peines de mon enfance sur une grande toile blanche. Après avoir fait écumer les couleurs, s’invita en moi, le besoin d’y inscrire cette citation de Vladimir Jankélévitch « La violence : une force faible ». Comme pour la fixer à jamais, je la recouvrais de maroufle. Ainsi mes blessures resteraient scellées à jamais, loin de moi.